Argentine

 

 

Le défaut argentin toujours pas réglé, dix ans après.

Alors qu'Athènes vient une nouvelle fois d'éviter la faillite, les conditions dans lesquelles l'Argentine a fait défaut sur sa dette alimentent toujours, dix ans après, les débats judiciaires et politiques entre Washington et Buenos Aires. Etranglée par une crise économique, l'Argentine avait cessé en décembre 2001 de rembourser quelque 100 milliards de dollars de dette extérieure. En 2005, elle a offert de solder son dû à des conditions au rabais, ce qu'ont accepté 76% des créanciers. En 2010, une nouvelle offre a porté leur proportion à 93%. Mais il reste quelques créanciers récalcitrants qui refusent le rabais et se battent devant les tribunaux américains pour récupérer leur dû. L'Argentine, sommée de rembourser dénonce la présence parmi ces récalcitrants de «fonds vautours», ayant racheté la dette en question à un prix cassé après la cessation de paiement.

 

 

 

 

© 2013