François Asselineau

 

François Asselineau est le fondateur du parti UPR Union Populaire républicaine.

Copie de son site :

François ASSELINEAU est né le 14 septembre 1957 à Paris.

Bachelier scientifique mention Très Bien, Diplômé d’HEC Paris en 1980, il a été reçu au concours d’entrée à l’ENA à l’issue de son service national en 1982.

Sorti deuxième de la voie d’administration économique en 1985 (Promotion Léonard de Vinci), il a choisi le grand Corps de l’Inspection générale des finances.

Il a notamment été chargé de mission auprès du Président du Crédit National puis chef du bureau Asie-Océanie à Bercy avant d’être appelé, en 1993, comme conseiller pour les affaires internationales au cabinet de Gérard Longuet, ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur du gouvernement Balladur.

En juin 1995, il devient directeur du cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme, dans le gouvernement Juppé – I, puis en janvier 1996 chargé de mission au cabinet d’Hervé de Charette, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Juppé – II, où il est en charge de l’Asie, de l’Océanie, de l’Amérique latine et des questions économiques. À ce titre, il prépare sur le fond les voyages du président de la République et du ministre des affaires étrangères, notamment en Chine, au Japon, en Asie du sud-est et en Amérique latine. Il rencontre et participe aux entretiens avec de nombreux dirigeants de la planète, depuis le Pape Jean-Paul II jusqu’à l’Empereur du Japon, et de Nelson Mandela aux chefs d’État brésilien, argentin, saoudien, chinois (Jiang Zemin, Li Peng), vietnamien, indonésien, etc.

Après la dissolution de l’Assemblée Nationale en 1997, il rejoint l’Inspection des finances et se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam. Quelques mois plus tard, François Asselineau devient directeur chargé des affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Charles Pasqua, puis son directeur de cabinet de 2000 à 2004. Nicolas Sarkozy, qui devient Président du même Conseil général en avril 2004, l’écarte en le nommant Délégué général à l’intelligence économique à Bercy, poste qui sera vite supprimé parce que ses analyses, bien qu’irréfutables, ne sont pas les bienvenues.

François Asselineau, actuellement Inspecteur général des finances et professeur dans plusieurs écoles de commerce, s’est engagé en politique en 1999, en adhérant pour la première fois à un parti, le Rassemblement pour la France (RPF), dans lequel il espérait retrouver un renouveau du gaullisme. Membre du Bureau National, directeur des études et porte-parole de ce parti, François Asselineau est élu Conseiller de Paris en mars 2001 sur une liste qu’il conduisait dans le XIXe arrondissement (15,8% des voix au second tour, en triangulaire contre le candidat socialiste et contre le candidat RPR-UDF).

Ayant commencé par écrire sous des pseudonymes dans plusieurs revues, analysant avec acuité les raisons pour lesquelles la construction européenne conduit la France dans une impasse politique, économique, sociale et morale d’ampleur historique, il est devenu peu à peu un penseur et un conférencier écouté.

Le 25 mars 2007, jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome, il a décidé de créer un nouveau mouvement politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR), dont le but essentiel est de faire sortir la France des traités européens, sereinement, unilatéralement, démocratiquement et conformément au droit international. Cette rupture décisive – que l’UPR est le seul mouvement à proposer clairement – est la clé pour redonner du sens à notre démocratie et à la République, pour relancer l’économie, protéger nos acquis sociaux, dégager la France de l’Empire qui l’asservit et nous opposer aux dérives guerrières du choc des civilisations. L’UPR invite en conséquence tous les Français de bonne volonté à se rassembler, en mettant provisoirement de côté le clivage droite/centre/gauche, le temps de récupérer, tous ensemble, la plénitude de notre souveraineté et de notre démocratie.

Pour parvenir pour de bon à ce rassemblement de tous les Français sur l’essentiel, l’UPR veille à ne jamais prendre de position qui heurterait la sensibilité et les convictions de tous ceux qui lui font confiance. Conformément à sa Charte fondatrice, l’UPR refuse ainsi de céder aux sirènes des accords électoraux qui la feraient tomber dans l’un des camps. De même, elle refuse de prendre position sur tous les sujets polémiques et secondaires sur lesquels certains s’ingénient à faire s’opposer nos concitoyens, pour mieux leur masquer le fait que le pouvoir de décision, sur ces sujets aussi, leur ont été dérobés.

L’UPR veut refaire de notre pays le porte-parole planétaire de la liberté, de la paix et de la coopération entre les peuples et les nations, en refusant en particulier de procéder à une distinction, suspecte et dangereuse, en fonction de l’appartenance ou non au continent européen.

Marié et père de deux enfants, François Asselineau est aussi un globe-trotter impénitent qui s’est déjà rendu dans 85 pays du monde sur les 5

continents. En particulier passionné d’Asie et d’Océanie, il a vécu au Japon et parle le japonais.

 

Le site de l’UPR :

http://www.u-p-r.fr/

 

Il faut suivre absolument le programme de l’UPR:

Vidéo 1 (31 :18)

http://www.dailymotion.com/video/xmsihw_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-1-10_news

Le vrai sujet de l’élection présidentielle c’est l’indépendance de la France.

Mitterrand : « la France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique ».

Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

1941 sera l’année historique du grand regroupement de l’Europe (Hitler).

Collusion des autorités de Vichy avec l’Allemagne mais aussi avec les Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont choisi Pétain. Pierre Laval a des liens familiaux avec les Roosevelt, est désigné man of the year 1931 par le magazine « Time ».

L’esprit de collaboration : faire carrière à tout prix, en servant les puissants du moment.

Hoover/Laval, Bush II/Sarkozy

Vidéo 2 (25 :08)           

http://www.dailymotion.com/video/xmsj1s_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-2-10_news

Le conseil national de la résistance, union des patrons et des ouvriers résistants, partis politiques de gauche de droite, Gaullistes, radicaux, syndicats CGT CFTC, PC SFIO, Radicaux démocrates-chrétiens etc... 

Le programme du CNR constitue le regroupement des mesures à appliquer dès la libération du territoire.

Denis Kessler (2007) MEDEF : défaire méthodiquement le programme du CNR. Contraintes européennes.

Engagement solennel du candidat.

Introduction :

-          Distinguer l’élection présidentielle des élections législative : L’essentiel (stratégique, long terme) et le courant (tactique, court terme).

-          Indépendance nationale, intégrité du territoire, respect des traités.

 

Vidéo 3 (31 :39)

http://www.dailymotion.com/video/xmsl6h_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-3-10_news

Sortie de l’UE par l’article 50 du traité de l’UE.

Reprise du programme du CNR adapté à 2012.

Chapitre 1 : Défendre l’indépendance politique et économique de la nation.

-          Reconquérir l'indépendance politique de la France en sortant unilatéralement et juridiquement de l'Union européenne par la mise en œuvre de l'article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE).

-          Reconquérir l’indépendance économique de la France en sortant unilatéralement et juridiquement de l’euro par la mise en œuvre du même article 50.

Celui-ci constitue LA SEULE VOIE JURIDIQUEMENT POSSIBLE pour sortir de l’euro.

-          Adopter le FRANC comme monnaie nationale (FRF) et inscrire dans notre Constitution :

« Le Franc est la monnaie de la République Française. »

-          Adopter un taux de conversion selon la parité de 1 FRF pour 1 EUR.

-          Assurer cette parité pendant la période de conversion.

-          Diffuser au plus vite les nouvelles coupures de billets en francs, que nous avons préparées depuis 2009.

Chapitre 2 : Etablir la démocratie la plus large en rendant la parole au peuple français.

-          Entreprendre une grande réforme constitutionnelle soumise à référendum, afin de rétablir les grands principes démocratiques et républicains.

-          Interdire, de manière constitutionnelle, les transferts de souveraineté non limités dans le temps et dans l’objet.

-          Supprimer le Titre XV de la Constitution française (Titre sur l’Union européenne, adopté en 2008).

-          Interdire, de manière constitutionnelle, toute prise de contrôle des médias de masse par des fonds de pension ou des groupes et conglomérats multinationaux.

-          Inscrire dans la Constitution : « Les élections s’effectuent au scrutin secret et manuel, au moyen de bulletins de vote en papier, d’urnes transparentes et sous la surveillance du public. Les scrutins par machines à voter électroniques sont interdits. »

-          Supprimer la procédure dite « du Congrès » (article 89).

Toute réforme de la Constitution devra se faire par référendum (article 11), et celui-ci précisera que la réforme n'est adoptée que si elle obtient la majorité des électeurs inscrits.

-          Transformer l'actuel Conseil Constitutionnel en une Cour Constitutionnelle.

-          Instaurer le référendum d'initiative populaire, en plus du référendum d’initiative présidentielle.

-          Reconnaître le vote blanc comme un vote à part entière.

 

Vidéo 4 (25 :25)

http://www.dailymotion.com/video/xmsm3d_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-4-10_news

-          Instaurer l’équité du financement public pour les activités politique.

-          Rétablir et étendre le crime de haute trahison, pour le chef de l'État et les membres du gouvernement.

-          Réformer le statut de l'élu, avec interdiction du cumul des mandats fixée par une loi organique.

-          Inscrire dans la Constitution la liste des services publics non privatisables par nature.

Chapitre 3 : Etablir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l'égard de l’État, des puissances d'argent et des influences étrangères

-          Être les « Montesquieu de 2012 » en actualisant le principe de la séparation des pouvoirs et en reconnaissant le quatrième pouvoir : le pouvoir médiatique.

-          Fixer un cadre constitutionnel aux médias

-          Adopter des lois anti-concentration et des dispositifs permettant de lutter contre la logique de la financiarisation et la logique commerciale dans le domaine des médias.

-          Renationalisation de TF1.

-          Renationalisation de TDF (Télédiffusion de France).

-          Restitution à l'Agence France Presse de son rôle originel de service public de l'information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance.

-          Transformation du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en une Cour supérieure de l'audiovisuel.

-          Assurer une diversité politique représentative des différents courants d'opinion parmi les journalistes présentateurs d'émissions d’information.

-           Assurer la publicité des détails des financements des médias.

-          Protéger l’indépendance des journalistes en luttant contre la précarité dans les métiers du journalisme.

-          Favoriser l'adoption d'un code de déontologie sur les liens entre politique et journalisme.

 

Vidéo 5 (32 :35)

http://www.dailymotion.com/video/xmsmbq_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-5-10_news

Chapitre 4 : Rétablir une société de liberté.

-          Limiter à deux mois les plans Vigipirate, avec renouvellements sur autorisation du Parlement et référendum obligatoire au bout de trois renouvellements.

-          Rétablir le principe fondamental du secret des correspondances (postales, électroniques, etc.) et des télécommunications. Seul un juge pourra ordonner le fichage de ces données.

-          Rétablir le principe fondamental d'aller et venir sans avoir l'impression d'être surveillé.

-          Supprimer la reconnaissance du mandat d'arrêt européen et retour à la procédure normale d'extradition, seule garante des libertés publiques.

-          Retrait immédiat de la France du réseau Indect et de tout système comparable.

-          Interdire tout « puçage » (RFID ou autres) sur les êtres humains.

Chapitre 5 : Etablir le respect de la personne humaine.

-          Remettre au premier plan le principe de la laïcité et du refus du communautarisme.

-          Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d'origine arabe ou de confession musulmane, comme la stigmatisation de tout Français en vertu de ses origines sociales ou ethniques, ou de ses convictions politiques ou religieuses.

-          Lutter contre toutes les formes de terrorisme, à commencer par le terrorisme des séparatistes régionaux.

Chapitre 6 : Instaurer une véritable démocratie économique et sociale.

-          Réattribuer à la Banque de France son rôle normal de financement de l'État et des collectivités locales.

-          Mettre un terme au pouvoir indu des agences de notation, en rétablissant le contrôle des flux de capitaux.

 

Vidéo 6 (29 :40)

http://www.dailymotion.com/video/xmsnmv_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-6-10_news

-          Évincer les fonds d'investissement et les grands groupes de toutes les sociétés liées au service public.

Chapitre 7 : Assurer la subordination des intérêts particuliers.

-          Interdire les activités de lobbying et de trafic d'influence.

-          Donner un cadre législatif aux activités des « Clubs de réflexion » (« think tanks »).

Chapitre 8 : Intensifier la production nationale.

-          Dénoncer de nombreux articles des traités européens, et notamment les articles 32, 63 et 282 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

-          Récupérer immédiatement notre siège plein et entier à l’Organisation mondiale du commerce (OMC)

-          Prendre des mesures de sauvegarde immédiate (en termes douaniers) dans un certain nombre de secteurs industriels clés.

-          Rétablir le contrôle des mouvements de capitaux (cf. supra).

-          Relocaliser en France le plus grand nombre possible de commandes publiques.

-          Gérer de façon dynamique le taux de change externe du nouveau franc.

Chapitre 9 : Faire un retour à la nation des grands moyens de production privatisés.

-          Mettre un terme à la propagande de l'oligarchie euro-atlantiste qui postule l'impuissance des peuples à maîtriser leur propre avenir

-          Annuler définitivement le processus de privatisation rampante de La Poste.

-          Interdire la privatisation des services publics stratégiques existant actuellement dans le domaine de la santé et de l'éducation.

-          Poser le principe constitutionnel de la propriété publique de La Poste, des producteurs et fournisseurs de gaz et d'électricité, de la SNCF, des autoroutes, des services d'adduction d'eau, et des deux premières chaînes de télévision nationale.

Chapitre 10 : Favoriser la participation des travailleurs.

-          Réussir l'alliance entre le capital et le travail.

-          Développer l'actionnariat salarié qui permettra de dissuader les délocalisations et de grossir les fonds propres d'une entreprise. Améliorer la répartition de la valeur créée dans l'entreprise.

 

Vidéo 7 (34 :22)

http://www.dailymotion.com/video/xmsof1_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-7-10_news

Chapitre 11 : Garantir un niveau de rémunération et un logement.

-          Lancer immédiatement un grand programme de construction de logements sociaux.

-          Renforcer la loi SRU.

-          Valoriser les bas salaires par rapport aux systèmes d’indemnisation du chômage.

Chapitre 12 : Reconstituer un syndicalisme indépendant.

-          Interdire toute subvention aux syndicats qui ne serait pas d'origine française (Confédération européenne des syndicats, par exemple

-          Leur assurer un financement public suffisant pour leur permettre de jouer leur rôle naturel de vrais représentants du monde salarié.

Chapitre 13 : Garantir la santé pour tous.

-          Confirmer solennellement le rôle central de la Sécurité sociale, pour assurer la justice sociale entre les citoyens français.

-          Arrêter les déremboursements de médicaments imposés par l'Union européenne.

-          Assurer un meilleur remboursement des frais de santé pour tous les Français, notamment les soins oculaires et dentaires.

-          Réévaluer les salaires du personnel des hôpitaux de l’Assistance Publique.

-          Geler immédiatement le plan de suppression et de regroupement des établissements hospitalier.

-          Engager des poursuites judiciaires contre les officines et sociétés orchestrant des grandes peurs collectives à des fins d’extorsion de fonds publics.

-          Lancer une grande politique publique de médecines douces et alternatives, encadrée par des expertises médicales incontestables, afin d’offrir une médecine moins uniquement dépendante des grands laboratoires pharmaceutiques.

Chapitre 14 : Assurer l’élévation et la sécurité du niveau de vie des agriculteurs.

-          Remplacer la PAC par la PAN (Politique Agricole Nationale). La sortie de l’UE ne modifiera en rien le niveau des subventions versées à nos agriculteurs puisque ces subventions, bien que qualifiées d’européennes, sont en réalité financées par les contribuables français.

-          Garantir un revenu digne et stable aux agriculteurs en favorisant un prix juste à la vente des productions.

-          Assurer, pour les agriculteurs, un prix minimum de viabilité en dessous duquel la grande distribution ne pourra pas descendre.

-          Créer un fonds de garantie suffisant en cas de calamité agricole afin de dédommager les exploitants victimes.

-          Stabiliser le marché et l'orienter vers les productions locales.

-          Garantir l'autosuffisance alimentaire nationale et participer à la sécurité alimentaire mondiale.

-          Accroître la qualité de l'agriculture avec les nouvelles techniques plus respectueuses de l'environnement.

-          Effectuer une campagne de sensibilisation afin que les consommateurs changent leurs habitudes et acceptent d'acheter des produits mal calibrés mais préservant leur santé et l’environnement.

-          Entreprendre des négociations avec l'OMS sur les règles de la FAO liées au Codex Alimentarius afin de refuser une partie de ces normes dans la production nationale et pour certains produits importés.

-          Favoriser le développement de la recherche en la dotant de moyens nécessaires.

-          Assurer aux ménages un budget alimentation ne dépassant pas 15 % de leur budget global.

-          Favoriser le recyclage des produits alimentaires non conforme.

-          Assurer la gestion sociale en créant, au sein de Pôle Emploi, une structure dédiée à cette filière, notamment en matière d'emplois saisonniers.

Chapitre 15 : Etablir une retraite permettant à tous de profiter dignement et pleinement de la vie.

-          Inscrire dans la Constitution le principe de la retraite par répartition et celui d’une retraite minimale pour assurer à chacun une existence convenable.

-          Réexaminer, de façon générale et complète, la question des retraites dans un cadre dégagé des instructions européennes.

 

Vidéo 8 (34 :22)

http://www.dailymotion.com/video/xmsp8l_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-8-10_news

Chapitre 16 : Permettre à tous les enfants d’avoir accès à la culture.

-          Lutter contre l'illettrisme.

-          Lutter contre la misère culturelle, affective et psychique, en rétablissant l'ascenseur social au mérite.

-          Revaloriser la fonction enseignante.

-          Former des adultes autonomes et réfléchis et non pas des salariés consommateur.

-          Arrêter l'américanisation subliminale des cerveaux.

-          Ouvrir les esprits à toutes les cultures du monde.

Chapitre 17 : Rétablir la France dans sa puissance.

La volonté de « rétablir la France dans sa puissance, sa grandeur et sa mission universelle » figurait en toutes lettres dans le programme du Conseil national de la Résistance de 1944.

-          Volet diplomatique.

 

Vidéo 9 (34 :21)

http://www.dailymotion.com/video/xmssa3_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-9-10_news

-          Volet militaire.

-          Volet scientifique.

-          Volet culturel.

Chapitre 18 : Redonner toute la priorité à nos liens avec le monde francophone et l’outre-mer française.

-          Créer un parlement de la Francophonie, qui sera installé dans les anciens locaux de l'UNESCO à Paris.

-          Réorienter une partie des fonds structurels, actuellement versés à l'UE, vers les États de la Francophonie.

-          Développer un système d'échanges de type Erasmus avec les pays de la Francophonie.

-          Sensibiliser le peuple français à son appartenance à cette sphère ayant le français en partage.

-          Adopter une politique de redynamisation de l'Outre-mer français.

 

Vidéo 10 (32 :29)

http://www.dailymotion.com/video/xmstw6_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-10-10_news

Chapitre 19 : Organiser des référendums sur des sujets clés.

Proposer trois grands débats nationaux, organisés de façon loyale pour que chaque opinion puisse être exposée et débattue, qui se concluront par trois référendums :

-          le premier sur la politique énergétique de la France.

-          le deuxième concernera la dette publique.

-          le troisième portera sur l'immigration.

Chapitre 20 : sujets non abordés dans le programme.

Fiscalité, politique de l’emploi, politique des transports, politique de la ville, fonction publique, sports, culture, sujets de société, tourisme, politique carcérale, sont des compétences gouvernementales.

 

Conclusion : Une présidence citoyenne.

 

 

 

 

 

 

 

Il faut suivre aussi sa conférence sur l’histoire de France.

Connaitre le passé, aide à comprendre le présent.

(10 :00 + 6 :26 + 15 :00 + 10 :00 + 7 :05 + 32 :38 + 19 :43 + 17 :11 + 17 :13 + 38 :23 + 21 :52)

http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/histoire-de-france

À quoi sert l’Histoire ? À prédire l’avenir ! En rappelant de nombreux événements méconnus ou surprenants, en proposant des clés de compréhension inédites, et en replaçant 2.000 ans de notre histoire nationale dans une mise en perspective inhabituelle mais lumineuse, cette conférence stupéfiante explique pourquoi, contrairement à ce que tout le monde ressasse, la construction européenne N’EST PAS l’avenir de la France. Et pourquoi il ne faut jamais désespérer des capacités extraordinaires du peuple français à se ressaisir pour libérer la France.

C’est une conférence qui fait ressortir quelles sont les grandes constantes de l’histoire de France sur 2 000 ans, qui se sont perpétuées sous tous les régimes et malgré toutes les révolutions, qui met à jour des faits émouvants, méconnus, spectaculairement révélateurs, etc., et qui conclut, en annonçant l’avenir qui nous attend.

 

 

Infos supplémentaires:

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/03/13/francois-asselineau/

 

 

© 2013