Masse monétaire

La BCE régule la création de monnaie par action sur la valeur du taux directeur.

Le but de la BCE étant de limiter l’inflation sous les 2% annuels,

-          Une augmentation du taux directeur crée moins de monnaie donc moins d’inflation.

-          Une réduction du taux directeur crée plus de monnaie donc plus d’inflation.

Théorie monétariste : si la masse monétaire augmente plus vite que le PIB, cela conduit à l’inflation.

 

Répartition des différents types de masses monétaires:

 

 

 

 

 

 

 

Graphique de Creationmonétaire.info  source BCE :

 

 

 

-          Le taux de croissance de la masse monétaire diminue depuis début 2008. De 12% à 2%. Courbe verte.

-          Y-a-t’il réellement une corrélation entre taux d’augmentation de la masse monétaire et inflation ? (le taux d’augmentation de masse monétaire ne cesse de baisser depuis 1986 : 12% à 2% aujourd’hui alors que l’augmentation du PIB est plus ou moins stable autour de 4%, on devrait avoir une diminution substantielle de l’inflation alors que celle-ci est stable autour de 2%).

 

Comparaison du taux de croissance de la masse monétaire et de la croissance du PIB :

 

On constate que la création de masse monétaire, de 1999 à 2001 et de 2010 à 2012, est pratiquement identique au taux de croissance. Ceci semble être logique, on crée de la monnaie qui permet aux gens et aux entreprises d’acheter des biens et d’investir. Cela injecte du sang neuf dans la création de richesse. Les investissements créent de la richesse, réduisent le chômage.

Mais de 2001 à 2010, le taux de création monétaire est très supérieur au taux de croissance. Entre 2001 et 2010, la masse monétaire passe de 5 000 G€ à 9 000M€ soient 4 000 G€ qui auraient dû servir la croissance. Mais ces 4 000 G€ (9% d’augmentation annuelle moyenne) ne sont pas allés dans les investissements industriels ni dans l’économie réelle puisqu’on n’en voit pas trace ni d’effet sur le taux de croissance qui reste en moyenne à 4%.

Donc :

Une partie des 4 000 G€, qu’on peut évaluer à la moitié c’est-à-dire 2 000G€, sont investis dans l’économie réelle et rapporte sous forme de croissance (4%) au pays entier, l’autre moitié est injectée dans une autre économie, l’économie financière et rapporte aux spéculateurs. Durant cette période, la croissance aurait pu être de 8%.

 

 

 

Sources:

Voir le site Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Masse_mon%C3%A9taire

Graphique de Creationmonétaire.info  source BCE :

http://www.creationmonetaire.info/2012/04/zone-mars-2012-magic-systemic-fucking.html

Fichier BCE :

http://sdw.ecb.europa.eu/quickview.do?SERIES_KEY=117.BSI.M.U2.Y.V.M30.X.I.U2.2300.Z01.6

 

 

Page suivante: Position extérieure nette

 

 

 

 

 

© 2014